Trafic d’animaux, le Brésil champion !

Trafic d’animaux: ça continue au Brésil

Malheureusement les animaux de toutes espèces sont concernés par le trafic d’animaux au Brésil, même les espèces en voie de disparition.

Ainsi l‘oiseau du dessin animé « Rio » à complétement disparu à l’état sauvage, il n’en reste qu’une soixantaine en captivité, acheté par de riches collectionneurs.

La porte parole de l’ONG Renctas, Rauff Lima à dit à l’AFP que « D’après nos estimations quelque 38 millions d’animaux sauvages – dont 80% d’oiseaux – sont retirés en fraude de la forêt par an au Brésil et près de 90% meurent pendant leur transport ».

Selon la même ONG, la perte est « largement compensée par la vente d’un seul spécimen ».

Pour les trafiquants, c’est le trafic le plus lucratif du Brésil, après le trafic d’armes et de drogues ! Ils gagnent deux milliards de dollars par an !

250 000 animaux sont saisis par la police fédérale par an, et 45 000 par l’institut brésilien de l’environnement (Ibama) lors de contrôle qui ont été renforcé ces dernières années.

Des centres sont mis en place pour « guérir » les animaux et les remettre en liberté.

Source photo, trafic d’animaux au Brésil, salaun-holidays.com

Besoin d’une assurance pour votre animal? Consultez animauxsante.com

 

Une réflexion sur “ Trafic d’animaux, le Brésil champion ! ”

  1. Les trafiquants gagnent près de deux milliards de dollars par an au Brésil, ce qui fait du trafic d’animaux le commerce illégal le plus rentable après la drogue et les armes, selon Renctas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Please copy the string lUkf0v to the field below: